Survivants13 (ancien "Survie 13 françafrique bas les masques")

9.1.2013

*** RAPPEL *** Livre à la vente : « Le franc CFA et l’Euro contre l’Afrique » du Pr Nicolas Agbohou…pour tout connaître des mécanismes de cette monnaie qui n’appartient pas aux Africains!

Filed under: FRANC-CFA,Livres à la vente — kel @ 10:43

couverture.jpg

 Vous pouvez commandez le livre du Professeur N.Agbohou sur :

http://www.amazon.fr/gp/offer-listing/B00AHI23D2/ref=dp_olp_new?ie=UTF8&condition=new

*** Faites tourner faites circuler l’information ! ***

Pour Jean ZIEGLER,
écrivain et Professeur à l’Université de Genève en Suisse :

 » Nicolas AGBOHOU a écrit un livre de révolte, intelligent et puissant. Livre d’économiste d’abord. En homme de science, érudit et précis. L’auteur démontre le mécanisme de la répression monétaire des anciennes colonies de la France. Le maintien du Franc CFA, en d’autres termes : la camisole de force des pays africains enserrés dans la zone franc, est pour lui la première cause de la persistante misère, de l’humiliation permanente, du sous-développement devenu réalité minérale des pays d’Afrique francophone…

Nicolas AGBOHOU défend sa thèse avec un langage vif, tranché et une foule d’arguments logiques et d’énoncés pertinents. Il est le contraire de ces scientifiques désincarnés et mornes qui, usant de leur érudition, énoncent des évidences, puis éteignent la lumière et sortent du champ de bataille. AGBOHOU est Africain, passionnément. C’est un patriote continental. Un homme en révolte. Bref : un intellectuel engagé au service des luttes populaires et des lumières à venir. »

 

 La globalisation des marchés financiers, pour Pr. Agbohou, est un fait. Rien ne sert de nier l’esclavage contemporain de l’Afrique. Les oligarchies politiques, raciales, religieuses commerciales, financières et bancaires règnent sur le monde. Elles ont fait un monde à leur image et tant pis pour les victimes. L’oligarchie dispose du destin de la multitude. La masse anonyme des victimes subit, impuissante, sa propre agonie. Rien ne justifie l’inégalité vécue des êtres, sinon la brutale imbécillité d’une stratification sociale préexistant à leur naissance, sinon les idéologies discriminatoires, sinon les privilèges défendus avec violence.

AGBOHOU appelle donc à la renaissance, à la revitalisation des mé moires, à l’insurrection des consciences. Quelles humiliations ne subissent-ils pas, les Africaines et Africains de cette fin de millénaire ! Le beau livre d’AGBOHOU en appelle au règne de la souveraineté populaire, de la loi, du rétablissement de l’homme dans son incompressible dignité de sujet unique de l’histoire. Ce livre est nécessaire. Il faut le diffuser largement et le lire avec attention.

M. AGBOHOU Nicolas, natif du village de Todiognoa dans la région de Gagnoa (Côte d’Ivoire) est titulaire de la Maîtrise d’Economie appliquée, du D.E.S.s. de Gestion de Paris l Sorponne et du Doctorat en Science Politique. Précédemment professeur de gestion à l’Institut National Polytechnique de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire), M. AGBOHOU est actuellement professeur associé à l’Institut Cheikh Anta DIOP de l’Université du Gabon. Il enseigne les Sciences et Techniques économiques en France.

> Selon Grégoire BIYOGO,
écrivain, Professeur à l’Université de Créteil (France)
et Directeur de l’Institut Cheikh Anta DIOP de Libreville (Gabon) :

 » L’ouvrage de Nicolas AGBOHOU, le Franc CFA et l’Euro contre l’Afrique, est une contribution importante du point de vue des sciences économiques et politiques et des recherches actuelles sur le filiationnisme égypto-nubien et l’Afrique Noire.

La thèse centrale ici est que les institutions et les règles de fonctionnement de la zone franc comme la monnaie unique européenne qui naît —l’Euro- ne profitent pas à l’Afrique. Mais qu’elles comportent des contraintes énormes, dont la finalité est de maintenir le continent africain dans la dépendance économique et politique. Sans doute cette thèse avait-elle été soutenue naguère par des éminents économistes d’Afrique. Cependant, jamais elle n’avait été aussi clairement et aussi complètement développée, non sans du reste fournir une série d’analyses et de matériaux techniques, enrichis par des tableaux dont les chiffres confirment les thèses de l’économiste… Celles-ci vont certainement entraîner des révisions déchirantes et des reniements nécessaires. Un ouvrage courageux, lucide et tonique ! « 

 

Pas de commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.

Powered by WordPress