Survivants13 (ancien "Survie 13 françafrique bas les masques")

8.1.2012

Présentation du franc CFA par le Pr.Agbohou et Survie13 à Bamako (PDF)

Filed under: — kel @ 13:34

Au Centre Culturel Aminata Traoré en Octobre 2010

Présentation en PDF :

http://survie13.fr/wp-content/uploads/2011/05/le-franc-cfa-et-leuro-contre-lafrique.pdf

Extraits…

Jacques CHIRAC avoue ce qui suit :

On oublie une chose: c’est qu’une grande partie de l’argent qui est dans notre porte-monnaie vient précisément de l’exploitation depuis des siècles de l’Afrique. Pas uniquement, mais beaucoup vient de l’exploitation de l’Afrique ! Alors il faut avoir un petit peu de bon sens. Je ne dis pas de générosité, mais de bon sens, de justice pour rendre aux Africains, …ce qu’on leur a pris .D’autant que c’est nécessaire si l’on veut éviter les pires convulsions ou les difficultés avec les conséquences politiques que ça comporte dans le proche avenir.

Le Franc CFA a été créé le 25 décembre 1945 par la France selon l’article 3 du décret n°° 45-0136 et publié au Journal Officiel français du 26 décembre 1945.
Ce décret a été signé par Charles de Gaulle en sa qualité de Président du IC2-2

De Gaulle=le père du Franc CFA

Selon le Premier Ministre français Edouard BALLADUR, le F CFA a été dévalué en 1994 « à l’instigation de la France, parce qu’il nous a semblé que c’était la meilleure formule pour aider ces pays dans leur développement. »

M. BALLADUR rappelle avec raison que : « la monnaie n’est pas un sujet technique, mais politique, qui touche à la souveraineté et à l’indépendance des nations. »

L’imprimerie de la Banque de France est située à Chamalières près de Clermont-Ferrand (en Auvergne -France).

BANQUE DE FRANCE
63 – PUY-DE-DÔME – CHAMALIERES
10 BOULEVARD DUCLAUX
63400 CHAMALIERES

Source: www.lememo-imprimerie.com

L’appauvrissement des Africains par la robustesse de l’euro IDP1-4-1
La surévaluation du franc CFA appauvrit les exportateurs africains deux fois au moins
:

Premièrement, les Africains devenus moins compétitifs à cause du FCFA surévalué perdent des parts significatives de leurs marchés étrangers au profit de leurs concurrents mondiaux.

Deuxièmement, les Africains perdent beaucoup d’argent lorsque leurs recettes d’exportation sont converties en euros. Par exemple leur recette d’exportation de 1.500 000 000 de dollars équivalent à 1 500 000 000 d’euros si un euro est égal à un dollar. En revanche, cette même recette d’exportation se réduit à 1 000 000 000 d’euros[1] lorsque l’euro s’apprécie et s’échange à 1,5 dollar. On constate ici une perte de change sérieuse des Africains de 500 000 000 de dollars[2] correspondent à 250 milliards de francs CFA[3]. Cela veut dire que si l’euro vaut
demain le double de la devise américaine, les revenus d’exportation des Africains seront amputés automatiquement de leur moitié.

IDP2 2 Le fonctionnement des comptes d’opérations

La convention entre la France et l’Afrique de la zone franc stipule que :

« Les Etats membres conviennent de mettre en commun leurs avoirs extérieurs dans un fonds de réserves de change. Ces réserves feront l’objet d’un dépôt auprès du Trésor Français dans un compte courant dénommé compte d’opérations. » Et « la banque versera au compte d’opérations les disponibilités qu’elle pourra se constituer en dehors de sa zone d’émission.»

Jusqu’en 1973, les banques centrales africaines étaient tenues de verser sur ce compte la totalité des avoirs extérieurs qu’elles détenaient. La convention de 1973, qui se veut plus souple, contraint les PAZF à déposer au Trésor Français 65 % au moins de leurs réserves de change. Depuis le 26 septembre 2005, ce taux est passé de 65% à 50%.

La France utilise les capitaux des PAZF pour couvrir ses déficits budgétaires et rembourser ses dettes publiques

« L’avantage que représente pour le Trésor français l’existence de soldes créditeurs aux comptes d’opérations est réel, car ils sont l’une des ressources qu’utilise le Trésor français pour financer la charge qui résulte pour lui des découverts d’exécution

Pas de commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.

Powered by WordPress